Séminaire « Cinéma du réel » : Une approche analytique du film Documentaire



Dans le cadre de son travail sur l’approfondissement des connaissances cinématographiques, ATAC, l’Association Tunisienne d’Action pour le Cinéma, organise un séminaire intitulé « Cinéma du Réel » -Une approche analytique du film Documentaire-.

Encadré par l’enseignant et réalisateur Belge, Thierry Odeyn, le séminaire s’étalera sur 6 jours du 28 Octobre jusqu’au 2 Novembre au Théâtre El Hamra (28, rue El Jazira 1000 Tunis, Tunisie).

Ce séminaire est un exposé théorique nourrit par des exemples et des écrits cinématographique basé principalement sur l’interactivité et le débat avec les participants. En effet, cet exposé se repose sur un dialogue et se développe sur les questions soulevées par ce qui a été montré dans les extraits des films.

Les thèmes :

  • Le Sujet et la Naissance du point de vue.
  • Transposition formelle : expression du point de vue à travers le traitement filmique (Cadre, Focale, Rendu de l’espace, montage, etc.….).
  • Filmer l’autre : Rapport Filmeur / Filmé, comment filmer la parole.
  • Cinéma et Militantisme.

Présentation de Thierry Odeyn:

Né à Ixelles, le 6 Janvier 1951 - Diplômé de l’INSAS en réalisation.
Le nom de Thierry Odeyn est indissolublement lié au documentaire mais d’une manière multiple. Diplômé de l’INSAS où il y est maintenant professeur depuis vingt-cinq ans, il y fonde et développe la Ligne Réalité avec la collaboration de Michel Khleifi et Éric Pauwels. Cette fonction pédagogique qu’il prolonge par un enseignement à l’IHECS et à l’ERG est devenue centrale et première. Créative aussi car il a "inventé" une exigence du regard, une approche du réel longuement réfléchie qui a déjà formé plusieurs générations de jeunes cinéastes auxquels il a inculqué le désir de témoigner du monde. Il anime aussi des ateliers de formation au langage cinématographique dans différents cadres d’éducation populaire.
Sa démarche pédagogique est essentiellement basée sur l’apprentissage du regard, hors de toute convention, de tout académisme. Il faut, au préalable, que l’étudiant se constitue les fondements d’une mémoire cinématographique, d’un héritage de références et de réflexions qui lui permettent d’inscrire sa propre démarche naissante dans le prolongement de celles de ses aînés.
Ce regard qui permet de mieux appréhender la confrontation avec les films de grands cinéastes n’est pas neutre, impartial, c’est au contraire un regard personnel, celui d’un auteur. Il naîtra de l’observation créative et prolongée d’une réalité qu’il s’agira de saisir dans toute sa richesse et sa complexité.
La pédagogie de Thierry Odeyn s’inspire des théories du cinéaste soviétique Dziga Vertov. L’approche du réel se structure selon un triple processus de sélection, d’analyse et de coordination thématique des données observées.

Jaqueline Aubenas & Serge Meurant 
Le dictionnaire du documentaire - 1999
• La participation est gratuite
• Le nombre de participants est limité
• L’inscription est primordiale

Les inscription sont ouverte à partir de lundi 7 Octobre 2013 par mail à l’adresse suivante : atac.tn@gmail.com

Sortie du film documentaire Babylon



Babylon, le film documentaire tunisien, sera projeté dans les salles de cinéma à partir du 1er novembre :

Le Mondial (Tunis) : 14h – 16h30 – 19h (Infos : 26 80 38 03)
Amilcar (Le Manar I) : 15H, 18H et 20H30 (Infos : 26 80 38 03)
CinéMadArt (Carthage) : 18h30 – 21h (Infos : 98 70 08 65)

Il s'agit d'un film collectif réalisé par Ismaël, Youssef Chebbi & Ala Eddine Slim, dont le synopsis est le suivant :

Sur un territoire vierge en pleine nature, des populations arrivent. Rapidement, une ville se construit de nulle part. Peuplée de plusieurs nationalités, ses habitants parlent des langues différentes. Cette nouvelle Babylone entourée d’arbres et d’animaux, prend rapidement la forme d’une cité à la fois ordinaire et singulière…


CinéMadart fête la musique





Pour célébrer le début de sa première saison estivale, CinéMadart fête la musique avec le monde entier et à sa manière :


Du 21 au 24 juin CinéMadart régalera le public avec une sélection de films courts et longs, ayant pour cœur battant la musique.


A l’heure où la notion d’identité est galvaudée, malmenée et aseptisée, à l’heure où les tentatives de morceler la société en bulles étanches les unes aux autres se multiplient, nous tenterons de capter les énergies rageuses et enchanteresses, et de retrouver le plaisir de partager des émotions collectives :

• A travers des « success-stories » comme celles véhiculées par les fabuleux documentaires EL GUSTO et BENDA BILLILI!

• A travers la portée réhabilitatrice des films de chacun des jeunes réalisateurs tunisiens Issam Saïdi (WAYARAYE) et Hsan Abdelghani (GOLDEN MAN)

• A travers la plongée dans un univers underground insoupçonné, décapant de par l’avant-gardisme de ses protagonistes que donne à voir le film égyptien MICROPHONE

• A travers la vitalité et la détermination d’une jeunesse debout comme celle filmée dans LES CHATS PERSANS

• A travers l’inventivité jouissive qui bouscule l’audition convenue que donne à vivre SOUND OF NOISE


Autant dire des pépites rares qui dévoilent des univers musicaux et artistiques divers et singuliers.

--

Programme:

- Jeudi 21 juin 2012

20h: EL GUSTO, un long métrage de Safinez Bousbia

- Vendredi 22 juin 2012

18H30: COMME UN AIR, un court métrage de Yohann Gloaguen
WAYARAYE, un documentaire de Issam Saïdi

20h30: LES CHATS PERSANS, un long métrage de Bahman Ghobadi

- Samedi 23 juin 2012

18h30: BENDA BILILI!, un documentaire de Renaud Barret et Florent de La Tullaye

20h30: GOLDEN MAN, un court métrage de Hsan Abdelghani
SOUND OF NOISE, un long métrage de Ola Simonsson et Johannes Stjarne Nilsson

- Dimanche 24 juin 2012

18h30 : Avant-programme musical : Reprise de BO de films cultes en live.
MICROPHONE, un long métrage de Ahmed Abdallah

(Communiqué)


Projection-débat de FUGHE E APPRODI


Mardi 21 février à 19h aura lieu au CinéMadart (Carthage Dermech) la projection-débat du documentaire FUGHE E APPRODI de Giovanna Taviani. Une présentation par Hichem Ben Ammar et un débat animé par Ikbal Zalila.


Synopsis et détails

Dans le sillage des maîtres du cinéma italien, de Rossellini à Antonioni, "Fughe e approdi" nous offre un voyage en bateau dans les îles éoliennes. Sur la même tartane à voile rouge qui conduisait une mère et ses enfants vers Malte dans Kaos des frères Taviani, guidée par le même marin, Giovanna Taviani va à la rencontre des habitants et de leurs récits. Fuites, exils, départs, arrivées, retours, racontés directement par ces témoins se confondent avec les histoires de leurs pères et de leurs grands-pères et s’entremêlent avec celles nées de l’imaginaire des cinéastes italiens.


Le Cycle du Cinéma Argentin du 12 au 16 décembre


L'Ambassade de la République Argentine à Tunis organise du 12 au 16 décembre 2011 le Cycle du Cinéma Argentin.
Les projections auront lieu dans la salle de cinéma l’Alhambra au centre commercial Le Zéphyr de la Marsa.

Le programme du Cycle du Cinéma Argentin:

Lundi 12 décembre à 19h30 : El amor y la ciudad, de Teresa Costantini
Mardi 13 décembre à 19h30 : Buena Vida (Delivery) de Leonardo Di Cesare
Mercredi 14 décembre à 19h30 : El Custodio, de Rodrigo Moreno
Jeudi 15 décembre à 19h30 : Familia Rodante, de Pablo Trapero
Vendredi 16 décembre à 19h30 : Iluminados por el Fuego de Tristán Bauer

Pour plus d'informations, visitez la page officielle de l’événement sur Facebook:
https://www.facebook.com/events/231456506924112/

Le ministère de la Culture nie avoir refusé le visa pour "Histoires tunisiennes"


Le ministère de la Culture a souligné dans un communiqué que contrairement à ce qui a été diffusé sur certains réseaux sociaux et médias au sujet du refus du ministère d'accorder un visa au film "Histoires tunisiennes" de Nada Hfaiedh, aucune demande n'était parvenue de la part d'un quelconque distributeur pour l'obtention d'un visa pour exploitation commerciale de ce film.

Le ministère affirme dans ce communiqué que le visa d'exploitation commerciale est accordé à un distributeur agréé qui en fait la demande après avoir fait mention du contrat de distribution et rempli un dossier à la direction du département cinéma conformément aux textes régissant le secteur.

Le communiqué ajoute que la direction de ce département n'avait reçu aucune demande de visa pour la projection du film dans les salles et de ce fait, il n'est pas possible d'accorder un visa à un film dont le distributeur n'a pas déposé un dossier dans ce sens.

Cependant, le ministère précise avoir accordé aux organisateurs des Journées du cinéma européen une autorisation pour une projection spéciale de ce film à leur demande. Cette autorisation est réglementée dans le temps et l'espace et n'autorise par la projection du film dans le circuit commercial conformément aux textes en vigueur.

Source : TAP

Palmarès de l’édition 2011 du Festival du Film Tunisien


Voici le palmarès de l’édition 2011 du FFT:

- Prix du scénario: « Au Non du Père » de Lotfi Achour
- Prix du Public du Meilleur Film: « Pourquoi Moi? » de Amine Chiboub
- Les Prix du Jury:
Meilleur Film: « Vers le Nord » de Youssef Chebbi
Meilleur Réalisateur: Youssef Chebbi pour « Vers le Nord »
Meilleur Rôle Masculin: Helmi Dridi pour « Vers le Nord »
Meilleur Rôle Féminin: Wajiha Jendoubi pour « Linge Sale »
Meilleure Image: Amine Messadi pour « Le Pont » et « Vers le Nord »
Meilleur Décor: Mohamed Nidhal Battiche pour « La Complainte du Poisson Rouge »
Meilleur Montage: Badi Chouka pour « Pourquoi Moi? »
Meilleur Son: Walid Ouerghi pour « Linge Sale »

Source: http://www.festivaldufilmtunisien.com/editorial-palmares/